Nos collègues francophones préconisent le renforcement de la sécurité en anesthésie durant le 33e congrès de la SARANF



A Lifebox, nous savons que les deux composants essentiels de soins médicaux sûrs sont l’établissement d’un partenariat solide auquel s’ajoute le leadership local.

Nous sommes donc très heureux d’avoir pu animer un débat d’idée durant le 33e congrès de la Société d’Anesthésie Réanimation de l’Afrique Noire Francophone (SARANF) à Libreville, Gabon autour du thème “Travailler avec Lifebox pour le renforcement de la sécurité en anesthésie et chirurgie: Défis et succès”

Chaque année, la SARANF organise son congrès annuel au cours duquel se rassemblent les anesthésistes de la sous-région afin d’échanger et de partager leur expertise et expérience locale.

Depuis toujours, Lifebox cherche à impliquer au maximum ses collègues et partenaires locaux d’Afrique francophone comme récemment au Burkina Faso, Niger ou en Guinée. Leur expertise et leur engagement sont les moteurs de notre travail commun visant à améliorer la qualité et la sécurité des soins anesthésiques. Cette année, nous fûmes heureux de convier un comité d’experts en sécurité anesthésique avec notamment le Prof. N. Ouedraogo (Burkina Faso), Prof. E. Zoumenou (Bénin), Dr. S. Chaibou (Niger), Dr. A. Ouattara (Côte d’Ivoire), Dr. J. Donamou (Guinée) et M. M. Ipak (Cameroun).

Dr Chaibou, Secrétaire Général de la Société Nigérienne d’Anesthésie de Réanimation et de Médecine d’Urgence (SONARMU), a présenté le projet collaboratif entre Lifebox et la SONARMU qui s’est traduit par la formation des anesthésistes et le don d’oxymètre de pouls aux salles d’opération et salles de réveil des hopitaux publics du pays. A ce propos, il décrit Lifebox comme, “la lumière de l’anesthésie.”

En présentant le récent projet en Guinée, le Dr Donamou, l’une des figures de l’anesthésie dans le pays est revenu sur l’importance de l’aspect pédagogique du projet en insistant sur le fait que “la formation est l’élément central et essentiel de toute formation”.

L’un de nos gestionnaire de projets était sur place pour présenter notre organisation et le travail effectué ainsi que l’oxymètre de pouls Lifebox. A propos du symposium Lifebox, il nous rapporte que “les différentes présentations étaient très motivantes et d’entendre comment chacun arrive à prodiguer des soins de haute qualité, de façon sûre, dans des conditions difficiles fut très enrichissant. C’est d’autant plus gratifiant d’entendre que Lifebox a significativement contribué à l’amélioration de la sécurité de l’anesthésie dans la sous-région”.

Nous avons pleinement apprécié et profité de notre expérience SARANF et nous souhaitons tout particulièrement remercier le Professeur R. Tchoua – Président de la SARANF – ainsi que le comité local d’organisation présidé par le Professeur Mandji-Lawson d’avoir accepté d’inclure Lifebox dans le programme de ce 33e congrès. Nous espérons avoir de nombreuses opportunité à l’avenir de supporter le travail de la SARAF à commencer par le prochain congrès qui se déroulera en Côte d’Ivoire en 2018.

Pour soutenir notre action, faites un don ici.