SIX ÉTAPES CLÉS RÉDUISENT DE MOITIÉ LES INFECTIONS CHIRURGICALES



Une nouvelle étude démontre que le système Clean Cut de Lifebox réduit la cause principale de mortalité et de morbidité

September 23 2020 Lifebox, organisation mondiale à but non lucratif spécialisée dans la chirurgie et l’anesthésie, a annoncé des résultats significatifs pour réduire de près de moitié les infections du site opératoire (ISO) dans les systèmes hospitaliers à faibles ressources. Une nouvelle étude publiée récemment dans le British Journal of Surgery rapporte les résultats de Clean Cut, un programme Lifebox qui fait participer les équipes chirurgicales pour remédier aux causes évitables des ISO. 


L’étude – Résultats suite à la mise en œuvre de Clean Cut, un programme de prévention des infections chirurgicales adaptatif et multimodal pour les environ
nements à faibles ressources : une étude prospective d’amélioration de la qualité” – détaille l’impact de Clean Cut dans cinq hôpitaux pilotes en Éthiopie. Dans une cohorte prospective de plus de 2 000 patients chirurgicaux, les résultats démontrent une réduction de 35 % des risques d’ISO. Plus important encore, Clean Cut ne nécessite aucun investissement majeur dans de nouvelles infrastructures ou ressources, ce qui facilite son déploiement à plus large échelle dans les pays à revenus faibles et intermédiaires.

Nos résultats sont très encourageants et nous avons très hâte de voir ou ils nous mènent. La mise en œuvre efficace de la liste de contrôle de la sécurité chirurgicale nécessite de la coordination et un travail d’équipe, et c’est ce que nous avons pu accomplir grâce à ce programme. Nous avons amélioré les résultats et réduit les infections postopératoires, sans avoir à recourir à d’importants investissements en capitaux. Nous savons que la chirurgie mondiale reçoit une fraction du financement de la santé mondiale, et nous avons ici un programme qui peut réduire les taux d’infections, quel que soit le budget ou l’emplacement de hôpital. Clean Cut rend la chirurgie visiblement plus sûre pour les patients. Si nous pouvons généraliser et transmettre ce travail de manière efficace, il aura des répercussions pour les écosystèmes chirurgicaux du monde entier.  Dr. Thomas G Weiser, Trauma Surgeon and Clean Cut Clinical Lead

Les ISO sont une des causes majeures de morbidité et de mortalité chez les patients chirurgicaux, en particulier dans les pays à revenus faibles et intermédiaires – où les taux d’infection peuvent être près de deux fois supérieurs à ceux des pays à revenu élevé comme les États-Unis ou le Royaume-Uni

Clean Cut est un programme construit autour de la liste de contrôle, et vise à réduire les ISO en améliorant le respect de six pratiques essentielles de prévention des infections peropératoires, telles que l’administration d’antibiotiques au moment le plus adapté, la confirmation de la stérilité des instruments et le comptage systématique des compresses. Dans les cinq hôpitaux pilotes, il y a eu une augmentation de 64 % de la conformité à ces six normes de prévention des infections (de 2,9 à 4,5 sur six) ; le maintien du champ stérile s’étant amélioré de 49 % et la confirmation de la stérilité des instruments ayant augmenté de 50 %. En conséquence, le risque relatif d’infections a diminué de 35 % pour tous les patients opérés. Si l’on compare des patients ayant subi une intervention chirurgicale et dont l’observance des normes de prévention des infections est faible, à d’autres dont cette observance est élevée, on constate que celle-ci réduit le risque d’infection de 46 %. 

 

 

“C’est une excellente nouvelle pour les patients chirurgicaux en Éthiopie. Comme dans de nombreux pays à faible revenu, les patients éthiopiens souffrent de manière disproportionnée d’infections chirurgicales. La méthode Clean Cut est un moyen local et abordable qui permet aux équipes chirurgicales de préserver chaque patient. Avec le soutien du Ministère Fédéral de la Santé (Federal Ministry of Health), nous allons déployer le programme Clean Cut dans toute l’Éthiopie pour reproduire les succès obtenus jusqu’à présent.” Dr. Tihitena Negussie, Black Lion Hospital, Addis Ababa, Ethiopia.

 

Le programme était initialement soutenu par la Fondation Safe Surgery 2020 de GE (General Electric). Clean Cut est maintenant déployé dans un certain nombre de nouvelles installations en Éthiopie avec le soutien du Ministère Fédéral de la Santé. Avec les résultats démontrés par l’étude pilote, Lifebox prévoit de mettre Clean Cut en place dans de nouveaux établissements dans les mois à venir.

¹ Allegranzi B, Bagheri Nejad S, Combescure C, Graafmans W, Attar H, Donaldson L, et al. Burden of endemic health-care-associated infection in developing countries: systematic review and meta-analysis. Lancet Lond Engl. 2011 Jan 15;377(9761):228–41.

FAITES UN DON ET SOUTENEZ LIFEBOX